9 lectures

0

Les yeux levés vers notre ciel,
courbure scintillante et sensuelle,
je ne peux m’empêcher de rêver,
à la naissance de cet azur infini de beauté, de puissance, et de folie fardée :

Substance exubérante de l'originelle flamboyance,
jaillissement insondable, essence immanente,
contingente source de vie suspendue sur l’Éther,
attend patiemment son heure.

Dans un tourbillon nucléaire,
fusionne en parfaite sphère,
déformant l'universelle matrice,
initiant, soudain, son œuvre incinératrice.

Non loin de cette rayonnante furie,
une si infime particule de vie,
un fragment de mystère,
mélange subtil de matière,
jaillit, s'obstine et se multiplie
pour accomplir son destin de survie.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,