Nostalgie d'Antan

il y a
1 min
3
lectures
0
Dans l'opaline de Dame Lune,
J'admire le visage de Neptune,
Veillant sur l'éternel flot
Les flots pâles, les flots indigos.

Mille corps célestes
M'appellent de leurs branches modestes,
Lorsqu'une d'entre elle me frôlait,
Un voeu, me dis-je, je ferai.

Nostalgique, suis-je !
Du temps qui passe et qui m'afflige,
Quelques peines et chagrins,
Pour l'avenir, pour demain.

Les rides habillent mon regard,
Il est déjà trop tard !
Bientôt la rose, jadis éclose,
Fanera, ses paupières closes.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !