Écrivain du dimanche... au dimanche suivant  [+]

Le cliquetis de l'eau sur un carreau de verre
Un automne pluvieux, un retour en arrière
Je repense à ma vie d'avant, mon insouciance
Aux amours embrumés qui dans ma tête dansent

Les danses qui jamais ne referont surface
Autre part qu'en pensées, muettes messes basses
Qu'est donc devenu l'homme à qui tout souriait ?
J'exhume le passé à travers ce sonnet

L'ancien moi s'est tu et j'en nourris des regrets
J'aurai tant désiré qu'il soit à mon chevet
Mais il ne reste rien à part un vide immense

Dans lequel je pourrais disparaître à jamais
Si je ne parviens pas à repenser en paix
À l'époque où la joie me prêtait allégeance
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ice6777
Ice6777 · il y a
L’ancien toi est toujours là ...
Sauf que tu l’entends moins à cause des cris de joies ...
Car ton nouveau toi est devenu papas ...

Image de David Bogatirsky
David Bogatirsky · il y a
Que c’est beau mon ami ! Merci pour ce commentaire. Mais il ne s’agit pas totalement de moi. Juste un peu : )
Image de Ice6777
Ice6777 · il y a
Je sais bien ...
Il y a un peu de nous aussi ...

Vous aimerez aussi !