1
min

Nos aubes

84 lectures

92

La nuit chante doucement son requiem. Elle glapit sans force comme l'Est vient jour après jour inlassablement l'assassiner. À cette heure, amants étreints dans notre sommeil, nous nous inspirons de doux songes. Parfois pourtant, je quitte ces draps tiédis par la vigueur de nos corps et part en marcheur solitaire dans le frais de la nuit pour assister au renouveau du monde.

Errant par le pays, je vois les cieux s'éclaircir derrière le sommet des montagnes et en découper l'imposante silhouette sur leur fond rose-orangé. La lumière coule doucement de la nue en de multiples fleuves qui inonde bientôt les paysages et les soulage de leurs ombres.
D'autres jours, je vois l'horizon qui ne se distinguait plus des flots, tracer sa droite sur la mer enténébrée. Le premier rayon du Soleil file sa tangente, caresse et apaise la houle que le mauvais vent nocturne avait levé.
En lisière des bois, une armée de ces rais s'enfonce en oblique parmi les fûts endormis de la forêt, pose sa lumière crue dessous les frondaisons où la pénombre s'assoit d'habitude.
Le silence toujours, le réel silence, celui des froissements des herbes et des feuilles, du chant timide des oiseaux qui s'éveillent, de la mélodie du ru que la brise accompagne d'un souffle dans la vallée.

La vie brute dans sa simple entièreté s'invite en mon œil avec ces premiers rayons.
Avec eux, toute la joie d'être vivant encore, avoir triomphé une fois de plus des ombres de la nuit, pouvoir pour quelques heures supplémentaires se gorger de clarté.
Avec eux, la salutation à leur source, le Soleil qui met sa chaleur sur ma peau et les couleurs dans mon paysage.
Avec eux, la force évidente - évidente comme la vie - de mon amour pour toi. Toi qui reste ensommeillée dans notre lit, toi qui met la chaleur dans mon cœur et les couleurs dans mon âme.

Vois-tu, je m'enfuis mais ne romps pas notre serment de nous éveiller toujours ensemble. Dans chacune de ces aubes solitaires, je t'emporte par les chemins, à travers les paysages et l'immensité assoupie. Je t'emporte, légère comme une pensée et tout ensemble - l'aube, la Nature et cette pensée - m'offre de savourer en chaque nouveau jour, un nouvel accomplissement.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Poèmes
92

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
BEAU TEXTE ! Mes voix !
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un beau morceau poétique , mes 5 votes ! Je vous invite à lire < Tôt , dès l'aube > en lice aussi , belle soirée
·
Image de Virginie Ronteix
Virginie Ronteix · il y a
Belle poésie dans ce texte en prose; Mes voix en totalité.
Je vous invite dans mon univers à mon tour; J'espère que vous aimerez notre bon plaisir...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/notre-bon-plaisir-1

·
Image de Silvere Campala
Silvere Campala · il y a
romance sauvage, aude à la nature. Très joli texte. je vote. Je vous invite à lire le taureau et l'abeille si vous aimez les poèmes et les jeux de mots.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
Amour naturel, tout en harmonie
·
Image de Laureline
Laureline · il y a
Ode à l'amour, la vie, la nature...bravo
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un vrai bon texte. Mes votes.
·
Image de Enfant de la Louve
Enfant de la Louve · il y a
Merci !
·
Image de Faouzia Chakira
Faouzia Chakira · il y a
Soit, continuer ainsi j'on tombe d'amour..... Mlle Chakira Faouzia
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Un texte puissant, une agréable découverte , tous les mots sont choisis avec soin. Bravo
·
Image de Enfant de la Louve
Enfant de la Louve · il y a
Merci de ce commentaire !
·
Image de Morgane lafee
Morgane lafee · il y a
amour et nature, belle poésie, je donne des voix .et espère que vous apprécierez aussi mes mots écrits pour le prix de la saint valentin
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/huit-minutes. merci d'avance !

·