*NOIR SUR BLANC*

il y a
1 min
2
lectures
0

D'un blanc pur, à un noir intense, dans un dégradé de couleurs ! S'immobiliser dans la soumission, lorsqu'elle devrait se révolter, incite l'humanité à la médiocrité et la lâcheté  [+]

*NOIR SUR BLANC*

Extraits

* Ils chutent dans le silence, et, ils se disent "chut".
Rester sans mot, rester dans l'absence, rester dans l'indolence.

* Elle, reste alors, sans la lumière de l'insouciance. Elle reste dans le noir des interrogations restées sans réponse.
À plusieurs reprises, elle est pleure, pleure son amour qui s'esquive, disparaît de sa vie, sans mot.

* Des larmes coulent, sur ses joues douces, et, viennent s'éclater sur le papier quadrillé. Le papier absorbe le sel de ses pensées, tristes, lourdes. Les pleurs sont sourds, cependant, la douleur crie en elle, femme de sable.

* Elle pense que cette histoire ne mérite même pas un poème. De la poésie, construite, faite de vers, et, de rimes.
Cette histoire vaut seulement quelques lignes, quelques mots, impulsivement alignés, sagement.
Cette histoire est une improvisation, juste en prose, qui ne laissera que peu de souvenirs dans sa mémoire. Mais, dans son cœur meurtri, elle sait, que renforcée, sa voix intérieure sera plus forte, une prochaine fois.

©2021 Texte Swapna*Évolution
*NOIR SUR BLANC*
Le 10 Juillet 2021-12h14
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !