Ne pleure plus jamais

il y a
1 min
34
lectures
6

Je suis un être plutôt instable, un tantinet introverti.Mon gout néanmoins principal va à la poésie, de préférence gaie, limpide, évidente, sans trop de mystère, compréhensible aisément  [+]

Venue de ce pays d'ailleurs
Où l'empyrée n'est plus un leurre,
Où s'égosille le fringant pinson,
Où l'insouciante gaité coule à foison,
Où chaque rude ou embaumée fleur
Bat comme un infatigable coeur.

Venue de ce pays d'ailleurs,
Poussée, choyée par un doux zéphyr
Alors qu'Eole a enchainé ses sbires,
Une volage goutte de bonne humeur
A tari d'un seul coup
Ce torrent de pleurs
Sur cette rose joue.

Toi, vil ours
Mal léché,
Fauteur satisfait,
Toi qui, à cette source,
Projetais t'abreuver,
Eh bien ! Tu mourras assoiffé
Sous le regard d'un oeil sec.
Te voilà, mécréant, enfin tombé sur un bec !

Toi, aussi, boudinée et informe vilaine,
Qui cache avec peine
Ta secrète et jalouse haine,
Te faisant faussement affable,
Bien que souhaitant intarissable
La fontaine de ces beaux yeux.
Maintenat plus secs que le feu,
Ils te jettent des éclairs
Qui sont les bras de ton Lucifer !

Ne pleure donc plus jamais !
Que ton coeur ne connaisse que le printemps et l'été !
Que tes larmes, certes soient
Mais qu'elles soient de joie,
Cristallines comme ces perles fines de rosée
Qui préludent à une belle journée !
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,