Natura non contristatur

il y a
1 min
174
lectures
83
Finaliste
Jury

21 ans, mais je dis oui plus souvent. Ma photo de profil est une lune de profil. Publier un roman un jou  [+]

Image de 2018
Vague omineuse d'un horizon pernicieux,
Son imprécation gronde d'un air médisant.
Se jetant en avant d'un élan belliqueux,
Elle obombre la proue du vaillant chancelant.

Le courant agélaste s'encombre du vent,
Alors que la vive insolence du navire
S'émeut des ressacs qui hurlent sinistrement.
Le vaillant chancelant souhaite contredire.

Vilaine mer indécente et comminatoire,
Pourquoi fais-tu affront, n'as-tu donc rien de bon ?
Hélas ! Humains créatures de bon espoir,
Depuis déjà longtemps outre le Rubicon.

Vous, pirates contempteurs aux yeux coruscants.
Vous, remorqueurs de votre houle d'inepties.
Vous, qui vous dites corsaires de la la raison.
Vous en voilà par la nature obscurcis.

Que votre brise prétentieuse vous emporte
Jusqu'aux sables de l'innocence cardinale.
Que cette dernière vous ouvre la porte,
Vous dévoile votre outrecuidance abyssale.

Dans un bleu singulier assoiffé de justice,
Les inabordables que la terreur habite
Sont plongés dans les larmes et dans les précipices.
Voici que bientôt débordera le Cocyte.

À contre-courant persuadés d'omniscience,
Tristes bêtes se dépêchent sur leur vaisseau.
Aveuglément ancrés dans leur fausse science,
Il ne faut faire de caprice aux oripeaux.

Capitaines et matelots d'une âme égarée,
Des gauches moribonds se dirigent à tribord
Tandis que des droits par l'orgueil contaminés
Se laissent par reddition tourner à bâbord.

Le vaillant chancelant assailli par les flots
Sombre dans la confidence et l'agitation.
Un albatros serein danse sans dire mot.
La mer éthérée laissera place aux alcyons.
83

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,