Narcisse

il y a
1 min
165
lectures
14
Qualifié

Je me présente, Anne, je vis dans la Provence intérieure, et j’écris à mes moments perdus. D'une nature plutôt gaie, j'aime l'humour et la dérision, surtout envers moi même, je suis mon  [+]

Image de Eté 2016
Près du joli ruisseau où dorment les naïades
Narcisse, fils de Liriope, contemple son reflet
Autour de lui volettent en légères myriades,
Des chérubins joufflus et gentiment ailés.

Il refuse l'amour Narcisse, il ne veut voir personne
Il chassa autrefois la douce nymphe Echo
Il n'aime que lui, qu'importe qui lui donne
Son amour, sa passion et son corps en cadeau.

Il se prend à aimer celui qu'il voit dans l'eau
Il lui semble si beau qu'il en oublie le monde
Il s'admire, se plaît, lorsque sous les bouleaux
Le dieu Eros le pique, il ne voit plus que l'onde
Dans laquelle il se mire et il tombe amoureux
De cet éphèbe, là, que lui envoient les cieux.

C’était compter hélas sans le courroux immonde
De bien des dieux vengeurs, qui lui firent payer
De sa vie, cet amour pour son reflet dans l'onde
D'un seul coup dans le cœur, sa main tenant l’épée.

Et c'est depuis ce jour qu'à l'orée de la source
Des effluves puissantes guident le promeneur
S'approchant il ne trouve tapie dans l'herbe douce
Que la blancheur diaphane d'une timide fleur.

14

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !