Naissance

il y a
1 min
5
lectures
1

Une lectrice, amoureuse des mots. " innombrables sont les poèmes de joie ou de chagrin qui se sont gravés successivement sur le palimpseste de votre cerveau, et comme les feuilles des forêts  [+]

Des mois, j’ai été animée par toi. Puis,
Une digue a cédé sous l’assaut de la mer,
Rompant ce lien sacré mais hélas éphémère.
Nous n’étions qu’un ! Naissance qui nous a désunis !

Je t’ai vu : j’ai souri. Je t’ai pris : j’ai senti
Ta peau contre ma peau, ma main qui te caresse,
Ta main tel un anneau, douce comme une promesse !
Chaude alliance de chair, qui nous a réunis !

Tu as tendu vers moi ta tête minuscule.
Ton front, pareil au sable s’est plissé de ridules,
Et doucement comme une cosse qui se fend,
Tes paupières légères se sont ouvertes en grand...

Enfant, j’ai croisé ton regard immense...
Dans tes yeux j’ai pu lire un empire de confiance.
Tes prunelles ont changé le rythme de mon cœur.
L’émotion s’est enfuie en un filet de pleurs...

Je me suis vue renaître quand tu m’as regardée.
De m’avoir faite mère, je dois te remercier.
J’ai laissé mon enfance sur le bord du chemin.
Comme un présent, j’ai pris la tienne entre mes mains.


1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JFG Sanshiro
JFG Sanshiro · il y a
J'aime beaucoup.
Le plus grand et plus beau mystère, celui de la vie que l'on donne.

Vous aimerez aussi !