19 lectures

3

Un jour est né l’Homme

Comme Vénus de l’écume
Sur les flots délicatement enroulés
Comme l’humus dans la brume
Sur la tendre mousse le mystère est né

Dans un doux et paisible vent
Dans le souffle de l’instant
Le ciel et la terre se sont rencontrés
Le soleil et la lune accouplés
Les racines et paillettes de sable entremêlées

C’est la vie que l’ailleurs donne
Les cloches qui sonnent
L’écho de la voix des anges qui résonnent

Incarnation, c’est ainsi que l’on me nomme
3

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

De l’autre côté du jardin, il y a un vieux monsieur. Il vit seul, dans une maison qu’on dirait abandonnée, d’où sortent parfois d’étranges bruits. Dans son jardin à lui, les herbes sont ...

Du même thème