Musique

il y a
1 min
114
lectures
12
Qualifié

Cher lecteur, Excusez mon silence car j'écris mais ne juge pas. Merci de votre indulgence, Amicalement  [+]

Image de Eté 2016
Il pénétra l'arène où le cheval valsait
D'un pas gracieux de paix jusqu'alors ignoré.
Rieur, le sabot volait de réel bonheur
Né de l'air diablement lyrique d'un ténor italien.

Des rayons du soleil les yeux vifs jouaient,
Le crin frais virevoltait d'encolure en visière,
Les mantilles paravents et éventails brillaient
Dans le sang suggéré des mouchoirs agités.

Là, la bête magnifique pur-sang lusitanien
Vibra de tout son corps dès la note de fin,
Et des tribunes grondèrent les applaudissements
Quand chanteur et alezan, ensemble, saluèrent.

12

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !