27 lectures

1

je ne te dirai pas les mots encombrants
juste laisser de quoi défier le temps
l'aventure tu vois on la cherche on la perd
d'aventure je crois qu'il n'y a plus de mystère :

je t'ai malencontreusement perdue
souffrir, soupir d'un souvenir déchu
l'hécatombe résonne quand moi je déraisonne
bribes au loin qui sonnent le glas de ce que j'entonne

dans tes yeux y'a toujours les moments d'antan
toute la mémoire est pleine, saturée d'instants
l'amertume tu vois, ça ne me sert à rien
implorer les cieux ? ça ne me va pas bien

je t'ai malencontreusement connue
sourire, pour rire sur tant d'une vie vécue
les fantômes s'étonnent que j'en dise des tonnes
de toi, mon feu follet d'automne, quand l'histoire dit go on !
...

je ne te dirai pas les mots enivrants
juste laisser de quoi juste défiler le temps

je ne te dirai pas...





JB - octobre 1991











© Poème Contemporain protégé numériquement par DPP ; certifié par De Plume en Plume le 25/10/2014 - n° 550-9724

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Maria Baliassova
Maria Baliassova · il y a
+++
·
Image de Julien Bernard
Julien Bernard · il y a
Merci Maria
·
Image de Cath Lefebvre
Cath Lefebvre · il y a
Une morosité automnale mais tu poursuis ta route ! Très bien ce poème . Bises Cath
·
Image de Julien Bernard
Julien Bernard · il y a
Merci Cath. On est tous des "on the road" !
·