Mules de mausolées

il y a
1 min
283
lectures
210
Qualifié

Le mieux pour me découvrir c'est d'aller lire une page ou deux de mon blog http://lettresdesoie.over-blog.com/ ou feuilleter mon dernier recueil de sonnets Vitraux de songes paru en août 2015  [+]

Image de Printemps 2018
Quelqu’un creuse la nuit de sa bouche en jupon
Et ronge bruyamment des perles de nuage
Dont le venin répand sur le bord du rivage
Un miroir de silence où se noie un poupon.

Des tiges de soleil en forme de harpon
Plantent des flèches d’or dans le fard d’une image
Qui tourne entre les doigts d’un ivrogne sauvage
Enflammé par la foi d’un répugnant fripon.

Les mots saignent les mots et des langues d’ivoire
Lèchent la main des rois qui cousent de la moire
Autour de leurs autels barbouillés de charbon.

Mais l’orage du temps gronde au bord de l’abyme
Qu’un convoi de cercueils pieusement décime
Sur le marbre souillé d’un primitif ambon.

210

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !