Mozaïc Trip - Cycle du Fou Rire Cosmique

il y a
1 min
164
lectures
29

Voyageur et cogitateur chronique, l'écriture accompagne mes ressentis et mes rêveries depuis l'adolescence. Aujourd'hui, c'est le temps d'éclore et de partager. "Nouvelles dystopiques & Poèmes  [+]

Est-ce que tu vois le firmament, l’éclat des lueurs de la ville ?
Sens-tu l’émoi de tous ces gens qui rêvent que retentisse le Gong
Chacune d’entre elle, trouve sa place, dans le décor, pour l’immobile
Quand touche le ciel, tout fourmille et scintille à la longue vue

Passons les portes, ensemble, passons les portes
Inauguration, sensation, émotion

Dans les couloirs, les dédales sombres, il y a tous ces êtres qui abondent
Des zèbres me font des clins d’œil et des girafes tendent leur cou
Tout est si clair, si coloré, le décors bouge, les badauds cours
Oh tout s’éclaire, s’est magnifié
Les sourires d’or, tout est velours

Dans les ruelles, les goulets sombres, il y a cette foule en surnombre
Des clowns me font des grimaces et des nymphes nues jonglent à genoux
Tout est si fou, si maquillé, les décors bougent, les badauds cours
Oh tout s’éclaire, c’est animé
Et les cœurs brillent, tout en amour

Danse, danse, danse encore sous les lueurs du réverbère
Oh telle, telle, telle une luciole qui fend l’air
Danse, danse, danse encore sous les lueurs du réverbère
Telle, telle, telle une luciole qui fend l’air
29

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !