Créer des bijoux de mots pour orner le mystère d'être au sein de la perpétuelle métamorphose  [+]

le soir
après que ma voix
a chanté tant de fragments lyriques

l'ombre de ma nue poitrine va
et vient sur la tapisserie de la cloison

le tremblé des quadrangles de safran
qu'insuffle la fenêtre en mansarde
a esquissé des métamorphoses
puis s'est évanoui

une corolle épanouie
ou un oiseau serein
relaient mon coeur dépensé entièrement
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !