Pseudo

il y a
1 min
39
lectures
2
Sagesse pour vieux, reine de démence

Claquée du vide, présailles sans queue,

La tête en signe, le cœur sans feu

A la ripaille, chers vieux – l’obéissance !

                             *

Comme on s’assemble de se ressembler si bien
Du bon labour de nos désirs encerclés
Insatisfait je suis la borne et le moteur du rien
Bétail humain – expire au seuil du sien – mort-né
Ombre portée de l’enfance malheureuse
Qui de toujours nous hante
Comme un bonheur trop lourd à porter
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,