Morsure

il y a
1 min
1
lecture
0

Obsédé textuel, j'aime convoquer les mots pour mener aux vertiges... concassage du sens, esthétisation de la forme... étirer les possibles jusqu'aux rives du non sens. Mes textes aspirent à  [+]

Toi tu sais tu savais tu as toujours su
On te l’avait dit, c’était écrit fini
Tu n’as pas voulu entendre, esclandre
Les rumeurs voisines, les annonces les signes
Toi à qui c’est sur on ne la refera plus
Ce type croisé un jour sur les réseaux
Ils t’avaient dit Mephisto, méfies-toi du gogo,
Un jour le chaud, une nuit le froid
Versatile éphémère aucun chemin de terre
La route en déroute, sombre cavalcade
Le monstre t’a juste emmené en balade
On te l’avait bien dit, veni vidi vici
Et tu psalmodies ta fureur de vivre
Tu bois jusqu’à la lie l’elixir maudit
Connard fiente mérou à mort à bord
Tu conspues conchies toutes voiles dehors
Tu te libères du mal, entourloupe fatale
Et tu vas retrouver de la vie sa morale
La mort sure d’aimer, tes cicatrices tes plaies
Cet amour cannibale animal Hannibal
Tu réfutes, récuses, à vie cette haute lutte
A jamais échappée du destin d’une pute
Tu t’emportes radotes toutes tes anecdotes
Tu balaies, tu rayes, tu effaces, tu grimaces
L’amour d’un jour à jamais, contumace...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,