Montagnes d'oublis

il y a
1 min
5
lectures
0

"Depuis que je connais mieux mon corps, mon esprit n'est esprit que dans une certaine mesure ..." ; cet aphorisme de Nietzsche est à l'exacte mesure de ce que mes longues journées de marche dans les  [+]

Je parcours mes montagnes d'oublis
dans mes profondeurs de vies,
je marche, je cours et je glisse
dans des hauteurs de précipices
et j'enjambe les sommets
au gré de mes folles pensées
je traverse des abîmes
aux paysages sublimes,
je chute dans des crevasses
aux chaleurs de glace,
où j'y rencontre des soleils
aux parfums de miels,
l'effort et le froid me rassurent,
ils me renforcent et me torturent,
et me montrent enfin ce chemin
qui m'invite à son inconnu
et illumine mon destin
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,