Montagne d'été

il y a
1 min
30
lectures
6

J'avais quinze ans à la publication de mes premiers textes. Ais je beaucoup changé depuis ? Sans doute, bien plus cynique, bien plus d'aversion pour le déballage de grands mots savants pour rien  [+]

Le petit chalet s'agrippait au flan raide
Du mont balayé par le vent frais de l'été
Alpin. Un vent du matin, sifflement flûté,
Au sommet des grands pins. Parfum de l'air tiède,

Chargé d'effluves boisées, caressait ma peau.
Soleil joyeux miroitait dans la sève ambrée
Du sapin bercé par le vent. Souffle ombré
Dansant dans les pacages verts. Un blanc troupeau

Paissait, allant au grand vent frais. Entre deux rocs
Abrupts jaillissait une source vive.
Nuances claires de jade mousseux en un choc

Contre les granits érodés. La cascade
Au chant cristallin tournoyait vers ses rives
Herbeuses. Le vent frais achevait sa tirade.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !