Monsieur

il y a
1 min
534
lectures
43
Finaliste
Jury
Recommandé

J’écris pour le plaisir, tout simplement...pour le talent on verra plus tard...Faut-il être Mozart pour jouer d’un instrument ?  [+]

Image de Été 2013
Vous qui considérez, par quelques mots sucrés
Savamment susurrés, m’avoir vaincue, séduite.
Vous me croyez le jouet de vos desseins secrets,
Inexorablement, à l’abandon réduite,
M’imaginant déjà, alanguie et offerte,
Implorant vos faveurs, les lèvres entrouvertes,
Sur votre couche moite, à demi-nue, soumise,
Me livrant sans pudeur à vos douceurs exquises.
Brille dans vos prunelles la brûlante lueur
Qu’attise le désir et tel un prédateur,
Vous guettez le moment de votre ultime assaut.
Votre virilité, brandie en étendard,
Vous précède au combat, alors que la sueur perle
À votre front rougi où votre sang déferle
Et fait battre vos tempes en rapides tressauts.
Vous me jugez acquise, je ne suis qu’amusée
Du duel dont vous avez l’illusion d’être maître.
Je ne suis point la proie aisément abusée,
Que ce soir, goulûment, vous songiez à soumettre.
Las, Monsieur, en effet, pour ce soir il suffit,
De ce jeu langoureux vous n’aurez nul profit.
Il vous faudra, je crois, pour l’heure, en solitaire,
Par quelques jeux de mains vos envies satisfaire.

Recommandé
43

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !