Monopole (ou la vie selon Paul)

il y a
1 min
5
lectures
0

Quand je serai grand Je serai moine poète Ou ramasse miettes Vivant le moment présent La contemplation m'entourant De caresses indolores L'oeuf peine à éclore L'outil se révèle illuminant  [+]

Il vivait là, en métropole
Un renouvelé bigot
Qui roulait en bicyclette
Et l'hiver en "Car2Go"

Un gars prénommé Paul
Qui savait jouer des bongos
Habile cuistot des boulettes
De toutes sortes chez "McGo"

Il rêvait d'un monopole
Dans son lointain Togo
Le fric de la vente d'amulettes
Plutôt que de "Pogos"

Il rêvait d'avoir une Rolls
Et d'amasser des lingots
Impressionner les drôlettes
Et danser, la nuit, le tango

Un jour une bestiole
Une espèce de chien dingo
Lui cassa la margoulette
Dans ses roues, le saligaud

Alité, il finança une oligopole
En abusant des recours légaux
Il ramassa une grosse galette
Du proprio du chien nigaud

Le bruit fit sa gloriole
Gonflant énormément son égo
Et le mit sur la sellette
Comme s'il venait de Chicago

Au casino de Sébastopol
Il profita bien de son magot
Quelques "selfies" avec nymphettes
et s'acheta un gros "Winnebago"

Il habite maintenant St-Férréol
Magnat du Burkina au Bakongo
Marchand d'un tas de pendulettes
Mais souffre encore d'un lumbago
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !