Mon tamaris et moi

il y a
1 min
16
lectures
1

Comme un filon, la veine poétique s'est ouverte un jour, puits ou pluie d'inspiration ! C'est magique ! Je préfère dire c'est Divin ! parce que le Divin s'est révélé à moi (alors que j'étais  [+]

J'ai un beau mais vieux tamaris
Qui se couronne encore du rose
De ses mille fleurs minuscules
Qu'il dispose aujourd'hui encore
Ancestralement en grappe.

Il a besoin que je le défende
Des offenses faites à son âge,
A son tronc qu'habitent quelques vides
Et que des champignons avides viennent sucer
Quand l'humidité le leur permet.
Il y a aussi ces lierres jeunes tels des alpinistes
Qui s'agrippent à ses basques en vue de ses cimes,
Et ses propres rejetons inutiles gloutons
Qui l'épuisent sans vergogne au mépris de toute existence,
Puisant eux aussi dans ce qu'il élabore encore
A partir de la Terre et du ciel
Par de grandes pompes qu'il ne montre pas.

Et moi, je deviens son Dieu rédempteur.

1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beau, profond et plein de spiritualité, ce poème bien construit ! Un grand bravo, Claude !