MON SILENCE

il y a
1 min
177
lectures
34

Christian Hémon, Ne me demandez pas le nom de mon école, Elle est tout simplement celle de la vie. On a oublié la solidarité et toutes les valeurs qui n’avaient pas de prix, On a oublié  [+]

MON SILENCE

Je veux aller là bas
Plus loin que l’au-delà,
Mais faut-il te le dire
Dans ce mal qui s’étire ?
L’horizon rouge au soir
Ne donne plus d’espoir,
Des ombres se déclinent
Et des têtes s’inclinent
Vers ce ruisseau de sang
Qui coule abondement.

REFRAIN
Je ne suis plus d’ici, dans ce grand feu je brule,
Je me sens libellule et sans aucun souci.
Léger comme une plume à naître de ma cendre
Je m’élève en lieu tendre en dansant sur la brume.

Toi dans l’indifférence
Il te reste ma chaîne,
Ma chaine qui se traîne
Et traîne mon absence.
Tu l’aimais mon silence
Et nos indifférents,
Ces magiques moments
A se faire abstinence,
Toujours plus amoureuse
D’une ombre nébuleuse.

REFRAIN
Je ne suis plus d’ici, dans ce grand feu je brule,
Je me sens libellule et sans aucun souci,
Léger comme une plume à naître de ma cendre
Je m’élève en lieu tendre en dansant sur la brume.

Tu m’attendras ce soir
Quand reviendra le noir
Juste après le ciel rouge.
Surtout que rien ne bouge,
Je serais de retour
Pour te faire l’amour,
Et après l’abstinence
Tu l’auras mon silence,
Jusqu’à l’aimer si fort,
Plus fort que tout mon corps.

Christian Hémon (auteur SACEM)




34

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,