1
min

Mon rêve

Image de Marie Kléber

Marie Kléber

95 lectures

18

Je ne connais pas ton nom
Je ne connais pas ton histoire
Je devine les heures
A mendier quelque part
Un peu de douceur et d’espoir

Je ne connais pas ton âge
Ni ta couleur de peau
Je devine les secondes
A ne plus savoir
Quel idéal s’est fait la malle?
Un intrus dans le décor
Et c’est ton corps qui a mal

Je ne connais pas tes rêves
Ni les sphères où tu pars
Quand l’acide coule
Entre tes lèvres closes
Quand un regard se pose
Sur la courbe de tes hanches
Et se régale déjà
Comme un aigle devant sa proie

Je ne connais pas ta détresse
Ni le chagrin qui t’oppresse
Dans mes nuits à moi
J’entends ta voix

J’entends ton appel
Quand mon corps se libère
Du joug grotesque
D’un patriarcat archaïque
D’un féminisme maladif

J’entends tes cris
Quand l’attente me prend aux tripes
L’excitation grandit

J’entends ta plainte
Dans la jouissance
Qui suit l’étreinte

Je me noie dans l’absolue vérité
De l’amour sanctifié

Je rêve de ton corps exalté
Ta peau effleurée par des mains passionnées
Ton souffle ajusté à un souffle ami
Tes cuisses livrées au Paradis
Tes sens honorés

Je te rêve debout, nue et fière
Amante audacieuse
A l’aura scandaleuse

Je ne connais pas ton nom
Mais je connais ta force
Cette sensation dans tes hanches
Cette impulsion dans ton ventre
Cette envie puissante
De faire face à l’homme
Et de fusionner avec lui
Dans l’immensité de l’infini

Un vol spectaculaire
Dans l’espace sacré de l’univers
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Bel élan, doux, chaleureux, charnel...
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Merci beaucoup Antoine pour ce beau commentaire.
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un rêve, un fantasme traduit poétiquement dans un bon équilibre entre légèreté, beauté et sensualité. Ce poème décrit bien cette sensation d'absolu que procure l'amour, on ressent parfaitement la passion :-)
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Merci beaucoup pour cette appréciation.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Beau...on se laisse porter d'amour entre les mots...
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Merci beaucoup. Heureuse de vous avoir fait voyager un peu.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Quand l'Autre est idéalisé... C'est beau !
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
L'Autre est beau.
Merci beaucoup

Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
C'beau
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Beau, audacieux, luxuriant.
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Merci beaucoup pour ces mots lumineux!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un grand souffle dans cette représentation de l'Autre, idéalisée.
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
L'autre est nous et nous sommes l'autre.
Merci!

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Belle ouverture d'esprit exprimée à travers de jolis vers…
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Merci beaucoup. L'autre est nous.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Vie. Trois lettres. Un mot tout petit pour évoquer quelque chose de grand, d’immense, d’indescriptible souvent. La vie qui défile et se défile aussi. La vie qui tient à un fil. Au-dessus du ...