1
min

Mon opiacée

Image de Philippe Kireeff

Philippe Kireeff

45 lectures

3

L'amour rend fou, l'amour rend beau
Il exacerbe les sens et les désirs
Et lorsque il vous tire sa révérence
Vous laisse seul dans le souffrance

L'amour agit comme un filtre photographique
Qui arrondie les angles de la vue, de la vie
Pose son voile, trace des courbes magnifiques
Retire les épines des roses, efface le gris
Habille de rose jusqu'aux petites souris
Étrange image où le noir est banni
L'amour ne se délivre pas sur ordonnance
Alors attention, petits cœurs en partance
Si les effets ne sont que désirables
Il ne guérit pas, il n'est pas charitable

Pourtant, mon bel amour je t'ai aimé
Je t'ai construit de mes mains ouvrières
Jamais je n'ai remis à demain
Ce que je ne savais faire hier
Je t'ai protégé des gelées printanières
Toujours en moi cette peur de l'éphémère
Je t'ai défendu lorsque l'on t'attaquait
J'ai soufflé sur tes tisons, puis tu m'as quitté
Je me suis essoufflé jusqu'à la déraison
Rien n'a fait refleurir ma maison

Que me reste t-il pour perdurer mon ivresse
Ma plume que je remplie de tristesse
Que me reste t-il pour consoler ma détresse
Photos et souvenirs remplis d'allégresse
L'album de mes amours, je t'aimais, je t'aime et je n'aimerai.


Auteur: Philippe Kireeff (Alias Philocaster)

Thèmes

Image de Poèmes
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Kargal
Kargal · il y a
Bonsoir Philippe...ah l'amour ! thème universel, le plus magnifique qui soit et le plus souffrant aussi, quand il n'est plus...mais soyons reconnaissants d'en connaître ou d'en avoir au moins connu les vertiges et les ivresses. Bravo pour cet ode à l'amour...où se mêlent désespérance et sentiments éternels. Bises à bientôt....
·