Mon Jaaniim

il y a
1 min
12
lectures
0
Image de Été 2020
Endormi, le Pangool a frappé à ma porte d'un seul souffle

d'un seul coup d'éclair, traversant l'ombre de mes doutes

Oh cher roi d'où viens-tu ? pour se convier à mes nuits 

Élu, les moissons n'ont pas encore bordé nos récoltes 



Mon Jaaniim, Ô citée, vallée céleste et royale 

En chaque création d'un jour aux entrailles de l'Orient

Ôu naisse et se manifeste la montagne pure 

Nous gratifiant de l'inépuisable puissance de la vie



Laissez moi baigner mes yeux à votre innocence éternelle

Me purifier par la mère des Pangools, l'Élite de la beauté

qui de terre en terre couve notre crépuscule assouvi

Embrassant l'anneau du divin pour régénérer l'univers 



Je partirai renaître dans la grotte sacrée de Roog Sen

aux rituels liturgiques, soumettre mes offrandes 

La plénitude de votre vaisseau céleste est notre rémission 

Sous l'aiguille pendulaire façonnant vos prophéties 



Mon Jaaniim, que le banquet des esprits bienveillants 

Sillonne la quête de nos expéditions pénibles

En accomplissant le renouveau de notre civilisation 

D'un édifice triomphant tous les fenêtres endormies de l'univers

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,