1
min

mon demi mon manque.

4 lectures

1

l'amour est clair,limpide
puis un jour stupide,il s'en va en ennemi.
amour eternem mon demi.
j'ai tréssé pour toi,des tresses de mots d'amour.
inconnus à ce jour même de toi.
je causerai de toi nuit et jour.
et laisserai courir sur ce feuillet l'envie,
envie de te couvrir encore de mon étre.
de protéger tes idéaux,tes envies.
même parti si loin vers d'autres horizons.
tu restes mon seul diapason
l'étoile du berger suit notre univers.
et mon sublime amour porte en toi son revers.
revers de l'absolu,l'irréel amour inassouvi,insoupçonné.
jusqu'à ta tombe toi mon amour
tel verlaine ou hugo,l'envie de transcrire
me poursuit sans cesse d'hugo l'envie d'aimer.
aimé la vie la chair le plaisir des sens.
voir sur cette feuille mes envies et mes soupirs de désir.
désir de t'appartenir,me faire bercer
huer de ton étre,de ton sang,de ta puissance.
n'avoir comme champs de bataille.
que celui d'un lit à baldaquin.
avec ciel de lit tes yeux méditéranée.

2 septembre 1988

marie claude guilbert.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,