Minuit - Cendrillon...

il y a
1 min
512
lectures
90
Qualifié

Je ne sais pas parler de moi ..juste envie de poser des mots çà et là ...je suis née le 15 mars 57 ,je suis prof de français dans un collège à Lyon , je suis mariée , deux enfants, deux  [+]

Image de Automne 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

À Minuit - Cendrillon,
J'ai dérobé tes rêves
Ils avaient fière allure.

J'avais pas de chaussures et le monde était nu.

On a filé comme ça, dans les pages d'un jour
Épi de blé sur rires et patchouli léger...
La terre était si bleue,
Eluard l'avait dit
Et l'aube paresseuse sentait si bon l'orange.

J'ai déchaussé le temps
D'un poème banal,
Pour essuyer le noir qui coulait des cils lourds,
Pour oublier un peu et la mort et la peur.
Porcelainant tes songes d'une lumière docile,
Tu as trouvé mon âme dans un cocon marin.

La mer nous séduisait.

Sur une route vraie
Où les géants vivaient
Comme des pierres sculptées,
On refaisait la terre
En croyant que nos vers, un jour, pourraient gagner
Que les uns et les autres, un jour, nous écouteraient...

Sur l'ennui bien trop dit,
Au-delà des batailles et des combats menés,
On rêvait.

À Minuit - Cendrillon,
Le froid des étoiles douces
A glissé sur nos corps.
J'ai remis mes souliers et filé à l'anglaise
Dans mes délires d'enfant.

Tu as gardé mon ombre dans tes yeux entrouverts
Et on s'est juste aimé.

Au tout petit matin,
Une robe froissée, un oiseau qui chantait
Au silence d'un poème...

Quelqu'un nous écoutait, on n'avait pas rêvé
Et sous le ciel tiède, un sourire s'est posé.
90

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !