1
min

MIDI

Image de Dédé

Dédé

61 lectures

4

Midi, la plaine brûle où tiédit la faucille :
Au pied du fruit du long matin laborieux.
L'Astre au zénith écrase en ternes camaïeux
Les teintes de l'été dans l'éther qui vacille.

Vidés, les corps remplis par la rustique étrille
D'une saine fatigue, en somme insoucieux,
Honorent au repos l'appel impérieux
Que sonne, assourdissant, l'insecte qui grésille.

Les bœufs dans l'ombre chaude attendent au lointain
Que le tombereau lourd retienne de sa main
Le réconfort prochain de leur hiver austère.

Car oublieux du cycle éternel, étourdi,
Le temps s'est arrêté sur un morceau de terre ;
Vincent cherche la paix de l'âme... il est Midi.

___

D'après LA MÉRIDIENNE, Van Gogh.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Le fait de répéter Midi me fait penser au temps qui s'est figé sur ce moment de sieste - un peu trop tôt à mon sens, puisque en général, c'est en début d'après-midi qu'elle se pratique. l'atmosphère du tableau est bien restituée avec cette lourdeur, cette chaleur accablante et l'éther qui vacille comme le léger brouillard flottant au-dessus d'une route goudronnée au coeur de l'été. Je n'ai pas saisi la signification de "la rustique étrille" qui est un instrument pour brosser les animaux, en sus d'être un crabe.
Image de Dédé
Dédé · il y a
C'est un peu tiré par les poils, je vous l'accorde ; l'« étrille » figure ici le travail ( champêtre donc « rustique » dans le sens premier ) éreintant qu'est la moisson à la faucille sous le cagnard... Mais permettez que je revienne plus tard...
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Ils n'utilisaient donc pas la faux, à cette époque ?
Image de de l air
de l air · il y a
En première remarque d'accord avec JLK concernant l'effet amondri de "Midi" en début et fin. Quant au camaïeux terne chez Van Gogh , à manier avec pincettes ! Là il amoindrit le ton brouillé par la chaleur qui vibre mais c'est tout. La "rustique étrille" pour moi a du mal à passer.
"Le réconfort lointain de leur hiver austère" ne me parle pas davantage, une image trop éloignée de la réalité pressante, ce n'est que mon ressenti.

Image de Dédé
Dédé · il y a
Vous le remettrez dans le TRIEL, Maistre, si vous le voulez bien, où je vous y répondrai, je ne sais pas quand...
Image de Norah L'Hirondelle
Norah L'Hirondelle · il y a
J'aime beaucoup !
mon vote !
une invitation à me lire et me soutenir en finale des 11-14 https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-cabane-5

Image de Amphicyon Ingens
Amphicyon Ingens · il y a
Comment va gogh peignait ses tableaux, ça n'a rien à voir avec la tournure du poème qu'est ce qu'on s'en branle; parlons plutôt du poème : toujours ces images d'antan dans tes alexandrins; à part l'histoire du tombereau que j'ai pas capté, je ressens bien la lourde chaleur; on voit la différence entre le poèmes maniérés avec fioritures à concours et le poème où chaque mot est efficace.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Et celui-ci entrerait dans laquelle de ces catégories, Poto ?
Des "images d'antan", ben oui, c'est une croûte du XIXème ! Ha ha !

Image de JLK
JLK · il y a
Votre poème commençant par "Midi", le " il est Midi" final en est amoindri.
"La rustique étrille d'une saine fatigue", ça sonne doublement vieillot.
" Dans l'éther ". En 2020... " Ma mie, j'ai moult frissons quand j'ois votre ramage!"

Vieillot, archaïsant, ampoulé, empesé, engoncé dans le costume endimanché,
c'est toujours pareil, Dédé. Le jour où vous cesserez de gaspiller votre énergie à faire
en moins bien ce que les anciens ont fait avant vous, le jour où vous moderniserez vos
écrits, vous nous épaterez, j'en suis sûr.

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je vois que sur sa page ou sur le forum, vous aimez taquiner Dédé sur son amour de la poésie classique, même si ce n'est pas tendance de se coltiner ses difficultés pour en faire quelque chose qui se tienne. Qui pourrait citer de mémoire des vers de poésie contemporaine en vers libres, à la différence des poèmes classiques, certes dont certains appris par coeur en classe, mais dont le rythme et les rimes accrochaient notre mémoire ?
Image de Dédé
Dédé · il y a
Vous préférez les ânonnements dégénérés d'aujourd'hui à la belle langue de jadis, c'est l'inverse en ce qui me concerne : pondre à la chaîne en une demi-heure des VENGEANCE MANOUCHE et autres L'ALLIANCE pour épater mes contemporains ne m'intéresse pas. C'est que je donne dans la Poësie, moi, Monsieur : la Grande ! pas le petit commerce servile et vénal ! ( ne vous méprenez pas : vous n'êtes pas spécialement visé ; ce n'est même pas du tout à vous – dont je respecte le travail, comme vous le savez – que je pensais )
Mettez-vous donc ça dans le crâne une bonne fois pour toutes, Cansoniere.
Par contre, je retiens précieusement votre idée de "tableaux du XIXème en Poësie" ; vous n'omettrez point de m'envoyer le nom de l'éditeur auquel vous pensiez.
Merci pour votre brillant commentaire, Harmoniqueur, vous êtes impayable !

Nota : Non, il est midi au début et il l'est encore à la fin ; le temps n'a pas bougé. Voilà ce que je dis. J'ai dit.

P-S : Je ne sais pas si quelqu'un avant moi a mis ce tableau en Poësie... Vous me le présenterez le cas échéant...

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Ben je l'ai fait en même temps que toi puisque tu m'as mise au défi :))
Image de Dédé
Dédé · il y a
Non, toi tu l'as fait après !
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Ah peut être (avant hier à minuit) mais je n'avais pas vu le tien.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Je t'avais dit que je l'avais presque fini quand je te l'ai COMMANDÉ !
Image de de l air
de l air · il y a
Bon, j'appelle Pinder !
Image de JLK
JLK · il y a
Je ne dis pas qu'on a déjà mis en poème "La méridienne" avant vous, je parle du sonnet en général.
Vous êtes nostalgique d'un âge d'or qui a disparu. Quant à épater, il y une différence entre chercher
à épater et faire quelque chose d'épatant.

Image de Dédé
Dédé · il y a
Je serais curieux de voir ce qu'il restera dans seulement 50 ans de ce qui aura épaté ce début de millénaire crépusculaire, corrompu et décadent autant qu'infantile et capricieux. Mais je sais que les sonnets de Ronsard et Baudelaire y seront toujours, eux, et peut-être ceux de ... mais je m'égare, excusez-moi ! Haha !
Image de JLK
JLK · il y a
Comme dans 50 et même 100 ans on écoutera encore Bach, Mozart et Beethoven
alors qu'on aura oublié les gugusses d'aujourd'hui. Et j'écoute Bach, Mozart et
Beethoven. Mais je n'attends pas des compositeurs contemporains qu'ils fassent,
s'ils en ont les capacités, des fugues, des sonates et des symphonies comme les
maîtres de jadis. Pareil pour le sonnet.

Image de de l air
de l air · il y a
Exact, on attend de la bonne nouvelle musique, sans réchauffés, sans fioritures.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Je peux comprendre ça, dans le fond.
( t'as vu en tête de gondole ! v'là t'y pas qu'ils ramassent leurs écumeurs de caniveau au berceau,
à présent ! Ce site est décidément plein de ressources insoupçonnées ! )

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
"Au pied du fruit du long" ceci me paraît très lourd et je m'insurge contre les "ternes camaïeux" : Van Gogh n'a jamais fait une seule toile terne à mon sens, a fortiori quand il est dans ses ocres jaunes (qui sont quand même une de ses spécialités) soutenus par le bleu (qui en est une autre).
C'est fou comme on voit que tu n'aimes pas la chaleur dans ton texte.

Image de Dédé
Dédé · il y a
« matin long laborieux » ne me convient plus : je remets dans l'ordre initial ; si tu lis le vers en en respectant le rythme, ça devrait passer, sinon, tant pis pour toi : tu mourras étranglée !
Image de Dédé
Dédé · il y a
Va en voir la reproduction – et ce que le peintre dit de son œuvre – sur le site du musée d'Orsay...
J'avais écrit les quatrains avant d'en découvrir d'autres.
Le second vers est un trimètre... j'ai quand même inversé les deux termes... pour ceux qui ne savent pas lire l'alexandrin romantique. Mais une grosse demi-journée de moisson manuelle sous le cagnard c'est très lourd aussi !
Le problème avec toi, c'est que tu ne fais souvent que focaliser sur des détails, parfois de moindre intérêt,
voire imaginaires.

Note annexe : C'est le froid que je ne supporte pas.

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Quand le style m'arrête c'est peut-être sur du point de détail mais ça m'arrête. Je n'ai jamais réussi à lire plus d'une page de Cormac Mac Carthy car il y a trop de "et" dans ses phrases, il parait pourtant que c'est très bien. Ce n'est pas une question de lecture ce sont tes deux "du" d'affilée qui me posent problème. Et même si tu ne supportes pas le froid, "écrase", "tombereau lourd", "réconfort de l'hiver"... ne donne pas une vision très tendre de la chaleur de l'été alors qu'elle enveloppe de coton confortable celui qui sieste. Par ailleurs, je ne trouve pas ce tableau terne même si le jaune est d'ocre, ça le fait tirer vers le orange ce qui renforce l'effet complémentaire du bleu. Mais si tu ne veux pas de mes critiques, je peux aussi ne rien dire, je fais ça très bien.
Image de JLK
JLK · il y a
Comme toi, Volsi, j'ai été rebuté par Mc Carthy. Tous ces "et"
dans les phrases, et on parlait de "La route" comme d'un chef-d'œuvre.
Il y a le même tic dans Dalton Trumbo et son "Johnny s'en va-t-en guerre."
A un moindre niveau, peut-être.

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
J'avais commencé "de si jolis chevaux" de Mc Carthy, mon mari m'a dit que "la route" était différent mais ce que tu dis ne me rassure pas... par contre j'ai vu le film "la route" qui assez beau à mon sens. Jamais essayé Dalton Trumbo.
Image de JLK
JLK · il y a
Les Morand, Mauriac, Genevoix, c'est autre chose que leurs amerloques.
Et Pagnol, et Giono.
Et Cavanna aussi. "Les Ritals", c'est sacrément bien écrit.

Image de Dédé
Dédé · il y a
L'hiver ici est austère, pas réconfortant ; c'est la paille de blé en litière qui l'est.
De la même manière, je ne sais pas où tu as vu que je ne voulais pas de tes critiques ; tu me montreras...
Tu n'as pas compris non plus ce que je t'ai dit des couleurs, à propos desquelles je me range à ton avis, qui est sans doute plus près de la vérité que le mien originel... VA SUR LE SITE DU MUSÉE D'ORSAY !

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
"Le réconfort prochain de leur hiver austère."... pardon mais la structure de ton vers laisse entendre que c'est le réconfort de l'hiver
Image de Dédé
Dédé · il y a
Ah oui ! et quel sens ça aurait ?... Tu me prends pour un surréaliste, à présent ?...
Tu m'auras tout fait subir, décidément !

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
La fraicheur qu'apporterait cet hiver serait réconfortante par rapport à la chaleur harassante de l'été... rien de surréaliste là mais bon...
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Des ordres ?? Voyons Dédé, c'est mal me connaitre :)
Image de Dédé
Dédé · il y a
J'ai pas fait les Beaux-Arts, moi ! C'est pas de ma faute si l'éclairage du musée est mauvais !
Et tu reconnaîtras que le commentaire de l'auteur est pas de nature à éclairer l'ignorant !

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
J'ai pas lu, Dédé. J'ai pas envie :)
Image de Dédé
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
J'y suis allée. "Contraste" est le mot à retenir qui va à l'encontre de terne pour moi. J'espère qu'un jour tu auras l'occasion de voir une toile de Van Gogh en vrai parce que tu comprendras à quel point terne est un adjectif qui ne peut lui convenir. Je crois que de tout ce que j'ai vu, je n'ai rien trouvé de plus lumineux que les tournesols de Van Gogh sans compter que l'épaisseur de peinture sur la toile est fascinante et ça aucune reproduction ne peut le retranscrire.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Oui, j'imagine, mais il parle aussi de noir et blanc, et là, j'ai revu le tube cathodique vieillissant de ma jeunesse, alors...
Image de JLK
JLK · il y a
Il a quand même une palette sinon terne, disons terreuse, dans sa période Borinage, il me semble...
Image de de l air
de l air · il y a
Oui la période dite "Nuenen" aussi... Il n'avait pas été encore touché par la lumière des bleus et des jaunes.
" Que c'est beau le jaune ! " écrira-t-il à Théo.

Image de Dédé
Dédé · il y a
Je ne me souviens pas en avoir vu mais pour ça, je vous fais confiance.
Image de JLK
JLK · il y a
Dans sa période "Mangeurs de pommes de terre", et même avant, c'est pas vraiment la fête des couleurs.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Je dois vous avouer que j'ai pas vu grand-chose de lui, ni de l'art pictural en général d'ailleurs.
Image de JLK
JLK · il y a
Moi non plus. J'ai un bouquin sur Gogh, rien de plus.
Je n'ai pas vu les Van Gogh au musée d'Amsterdam.
Ni les hamsters dans les gogues de Van Damme.