Métamorphoses 2

il y a
1 min
2
lectures
1
Kaléidoscope irradiant au premier temps de ma vision
Imbrication des sentiments et des corps patients :
Larmes de sang et d’eau, sans ciller. Mouvements.
Se mêlent en humeurs les exhalaisons.

Brique âpre sous la pulpe interdigitale
Quand, aveugle, je veux sentir la ville.
Les cris en arythmie me troublent et annihilent
La lente résurgence de la nuit fœtale.

L’image est rayée de lumière et le jour empli
Des résidus de l’explosion qui lui donne vie ;
Entre les plans gémeaux j’accède à la conscience.

J’ai peur de la laisser reprendre le dessus.
J’ai peur de mettre un terme au processus.
Quand je devrais m’enfuir j’accepte sa présence.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !