Métamorphoses(4) : Narcisse

il y a
1 min
16
lectures
0

Jacob et les mots sauvages (8), En majesté et en beauté(26), Sketches à tout faire (37), Peines de coeur, Oh ! A peine (24), Autour du neuvième cercle (12), Alice au fil des jours (22) Pimousse ... [+]

Il était une fois
Un homme si beau
Qu'il s'aimait d'amour
Et ne voyait que lui
Et n'entendait que lui

Mais il n'était pas le soleil
Unique
Et qui aurait eu le droit de s'adorer

Et il n'était pas non plus
La vie
Si fragile, si rare
Que tout menace
Et qui pourtant perdure

Il n'était que lui
Un mortel parmi les mortels

Futur vieillard
Aux chairs avachis
A la peau comme un vieux cuir
A la prunelle terne
Et aux cheveux filasse

Il n'était que lui
Et n'aimait que lui

Echo, la nymphe
Privée de paroles
Le poursuivait pourtant
D'un amour inconsolable
Au plus profond des bois
Lui qui se disait à lui-même
Dans une adoration sans fin :

« Moi, je m'aime que moi !»

Et Echo le suppliait :

« Aime- moi ! Aime-moi ! »

Mais il n'écoutait que lui
Comme seul un dieu
Le peut
Dans sa placide immortalité

Et son orgueil fou le mena
Près d'une source pure
Qu'aucun vent ne venait troubler

Elle reflétait le ciel
Elle reflétait les arbres
Elle refléta le jeune homme
Et cet amour
Qu'il ne pouvait toucher
Sans le détruire

Car un souffle le froissait
Un effleurement le brisait
En ondes troubles et furtives

Et c'est ce qui arriva

Les dieux en eurent assez
Ou bien le hasard
D'un insecte
Ou d'une feuille qui tombe
Ou d'un mouvement clandestin
De l'air
Et la source se brouilla
Comme se brouille un ciel d'automne

Et il n'y eut plus de visage
Plus ces merveilleux contours
Figés
Dans l'immobilité d'un songe

Mais une image perdue
Dans ses plis
Ondulante et froissée
Et qui mourait
Entre des ombres vagues
Et des scintillements trompeurs

Sur la rive aussitôt
Poussa une fleur
Langoureuse et pensive
Qu'on appela Narcisse

On la voit encore
Qui se penche
Sur le miroir des eaux dormantes
Avec un grand soleil jaune
Au cœur
Mais plus froide, pâle et stérile
Que la lune insensible.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !