1
min

Métamorphose

Image de Yanisley

Yanisley

41 lectures

44

Je voudrais te retenir avant que tu sortes
Maquillée de trop de bleu, de trop d'or,
Ton corps trop serré dans un fourreau blanc,
Tes pieds débordants de sandales trop hautes,
Tes cheveux en chignon trop maigre.
Que je sois seul à te voir ainsi
Vieillie, grossie, débordante, pitoyable.

« Tu es fou, à demain »

Ton obstination m'asphyxie de pleurs
Mes sanglots m'étouffent, me désespèrent,
Je m'en vais par les rues les plus sombres
Pour oublier ton innocence, ton inconscience,
Mon cœur se fend d'une épuisante tristesse,
Au fond de ma peine infinie je m'écroule, je m'endors.

A l'aube, c'est toi qui me retiens,
Tes paupières comme des ailes de papillon,
Ton corps fin comme une ombre délicate,
Tes pieds nus sur le carrelage de ma maison,
Tes cheveux défaits en cascade dans ton dos.

Sorcière, ma sorcière
Le jour te fane
La nuit t'ensève
Et ainsi sans fin...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Poèmes
44

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Christian
Christian · il y a
Bravo
·
Image de Rafael Durán Aja
Rafael Durán Aja · il y a
C'est la nature, c'est l'amour!
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
les nuis sont longues en hiver...la Saint Valentin tombe à point dans le calendrier
·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Miracle de l'amour
·