1
min

Métamorphose

Image de Romain L

Romain L

18 lectures

3

Toutes ces pensées qui me passent par la tête, je les écris.
Au milieu des tourments de mes nuits elles résonnent comme des cris
Perdus dans la vague caverne de l’immensité de l’âme ;
Elles sont un écho du remous et du battement des lames.

À mesure qu’elles résonnent elles se muent progressivement
En un féroce, puissant et sourd grondement
Qui tremble au-dedans de moi, ébranle mes fondements.
Je m’en repais et vis au gré de ce rythme entêtant, lascivement.

Je marque ce temps qui bat et me martèle le corps.
Les ondes se transmettent au haut comme les sons d’un cor,
Dont le céleste pavillon, rugissant au vent,
Répercute les appels étouffés d’une âme s’élevant

De la condition vile d’une nature toujours cachée dans l’ombre
Et qui veut occuper pour un temps le devant de la scène,
Car elle refuse de côtoyer plus longtemps les décors en décombres.
L’entendez-vous, derrière cette porte meurtrie par les coups qu’elle assène ?

Elle n’a de cesse de frapper qu’elle ne se soit enfin montrée :
Bête sauvage, furie échappé de quelque lointaine contrée ;
Âme inquiète, avide de pouvoir, que l’on croirait assoiffée
Et prête à bondir sur tout ce qui bouge et à vouloir le griffer.

Mais non, il suffit de savoir lui parler. Cette bête fauve,
Lorsqu’elle sent dans ses oreilles descendre une douce mélopée,
Rentre aussitôt ses armes fatales et se cherche une alcôve
Pour savourer l’antique bonheur des rêves et ses brumes l’envelopper.

Alors, absorbée corps et âme dans ses songes,
Elle se laisse aller, bercée par le courant
D’un grand fleuve paisible et y plonge
Ses membres endoloris meurtris par les torrents

Et abandonne là ses tracas et ses tourments.
C’est de ce flux paisible que, de ses membres, puisant
Le nectar divin où se reflète le firmament,
Elle tire cette force sombre qui palpite dans son œil luisant.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Mystérieux cheminement de la pensée...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette belle poésie si bien écrite et qui pose tant de questions d'ordre existentielle ! Mon vote, Romain ! Bonsoir, Merci de venir assister à la métamorphose de ma “Petite chenille”
qui est en Finale pour le Prix Printemps 2017 !

·
Image de Jade_or
Jade_or · il y a
Ah les pensées... Une belle métamorphose
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

L’impact des gouttes sur le métal froid faisait frémir Natacha. Elle avait diablement envie de se pourlécher les doigts tant elle était affamée. Elle enfonçait d’un geste svelte et assuré ...