1
min

Mémoires d'un enfant en effraction

Image de Yannick Pagnoux

Yannick Pagnoux

876 lectures

98

Finaliste
Sélection Public

Recommandé
Dans le cachot suintant de mon enfance,
L’obscurité s’unissait au ciment
Des murs fissurés de mon cœur dément,
Pour arracher à mes chairs, mon silence.

Privée de sa douce insouciance,
L’aube endormie, exhibait tristement
Le voile empourpré de mes châtiments
Étouffant en son sein, mon innocence.

Derrière les barreaux de ma prison,
Mon esprit s’évadait sans oraison,
Vers un dessein aux teintes sublimées.

Ni pleurs ni sanglots pour me souvenir
L’ignorance aura choisi de bénir
Cette douleur en mes yeux, réprimée.

PRIX

Image de Été 2014
98

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Bravo pour ce poème qui à demi -mot exprime la souffrance tue des enfants malmenés par l’existence ...beaucoup de pudeur et d’émotion,
Image de Zenso
Zenso · il y a
Très forte poésie dont le dernier couplet mais bien en image une réalité inconsciente et peut-être je l'espère salvatrice comme il se peut.
Merci.

Image de Loreena Ruin
Loreena Ruin · il y a
Pas convaincue par les rimes ici, qui prennent le dessus sur l'évocation pour moi, là où en revanche, vous nous servez des images magnifiques :

"Dans le cachot suintant de mon enfance,
L’obscurité s’unissait au ciment"

"L’aube endormie, exhibait tristement
Le voile empourpré" ("de mes châtiments", me paraît moins inspiré)

Je me suis interrogée sur l'utilité de la dernière virgule où la coupure nuit un peu à la musicalité du vers, je trouve.

Image de Angélique.A.Rodride
Angélique.A.Rodride · il y a
Merci Yannick Pagnoux. Le silence heurte parfois la douce innocence et, las (hélas), l'insouciance. Un poème sublime, au nom de l'enfance emprisonnée, malmenée/doux euphémisme mais une réalité essentielle que vous rappelez (ma lecture) dans votre poème ciselé avec art pour que le Pourpre résonne/raisonne autrement ? Merci pour les émotions offertes. Je reviendrai vous lire et voter, car j'ai lu d'autres œuvres de vous (je viens de découvrir que je peux commenter, sourires, étant nouvelle auteure sur le site et parfois étourdie). Bonne chance. Angélique
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
merci je suis extrêmement touché
Image de Mahmoud Touleimat
Mahmoud Touleimat · il y a
émouvant poignant....
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Merci beaucoup et je me permet de me faire de la pub puisque j'ai un texte en compet pour la matinale 103 direction la plaine.
Image de Nathalie Bernard
Nathalie Bernard · il y a
Un vote pour ces mots sortis de l'enfer des barreaux.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Voici la confirmation de mon vote !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte qui me touche... une enfance meurtrie... je vous dis bravo et je vote pour cet écrit. Je participe aussi avec les vieilles pierres.
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
merci j'ai voté pour votre texte qui est vraiment bien écrit, perso je suis en concours (et en tête accessoirement lol) dans la matinale si vous vouliez jeter un œil, le titre c'est 103 direction la plaine
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Et bien moi, je fais un coup de gueule! Ce poème mérite franchement mieux que 34 votes!!! Grrrr Je ne comprends plus rien à ce monde...
Je suis bien heureux que tu sois premier dans l'autre que j'aime aussi beaucoup... enfin, une justice!! Mes amiiés, Luky ;)

Image de Naima BEK
Naima BEK · il y a
Quand c'est beau, je ne cherche pas plus loin, je vote ! Bon courage !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
La dénommée Sandra semble ne pas vous aimer beaucoup, sa photo avec son visage rouge de colère et ses dents blanches parfaitement alignées lui donnent un air de sens interdit.
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Non en fait c'est une pote qui a voulu me taquiner ce qui a d'ailleurs très bien fonctionné puisque je suis tombé dans le panneau

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème