1
min

Mélancolie enfantine

10 lectures

0

Mélancolie enfantine

Tournent, tournent, les rondes de nos enfances
Au rythme coloré de jupes envolées,
Vertiges aux confins de l'insouciance,
Comptines qui claquent sur les pavés.
Bruits de marelle
Sous la caresse de nos pieds
Rebondissant sur les margelles
De nos rêves étoilés.
Et nos lèvres de souffler
Sur les voiles en papier
D'éphémères petits bateaux
Défiant la houle des caniveaux.
Nous comptions jusqu'à trois
Pour rencontrer le soleil
Nous pensions à chaque fois
Découvrir des merveilles.
Et les papillons s'envolaient
A l'éclat de nos rires
Lorsque nos coeurs se balançaient
Entre être et devenir...
Marie

Copyright
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur