Heureux qui comme... Moi. (encore un petit jeu entre nous)

il y a
1 min
33
lectures
4

Peut-être est-il utile que je présente mes petites espiègleries. Ces poèmes annoncés comme "jeux entre nous" cachent en général un secret. "Au clair de lune une sirène" évoque, certes le  [+]

Introduction : je sais, ce n’est pas bien sérieux...
Tout au plus une facétie d’étudiant (mes années d'études sont assez loin en réalité).
Mieux vaut relire l’original de J. Du Bellay avant d’entreprendre ce petit jeu.



 

Heureux qui, comme moi, n’a pas bougé de là,
Ou comme cestuy-là qui lit et se prélasse,
Puis a recommencé, sans que rien ne se passe,
Une journée de paix, sereine et sans tracas !

 

Quand reverrai-je, hélas, sur ma fenêtre ouverte
apparaître un message, à quelle heure, voyons
Recevrai-je ces flots de notifications,
Qui me sont un voyage, bien plus qu’une alerte ?

 

Plus me plaît ce séjour où je traîne en chaussons,
Que des aéroports la folle agitation,
Plus que le bus bondé me plaît le jardin vide :

 

Plus mon gentil repas que les mets fabuleux,
Plus mon petit chez moi que l’hôtel majestueux,
Et plus que l’air marin, l’eau douce et insipide.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,