Matin d'hiver

il y a
1 min
221
lectures
34
Qualifié

Soixante dix ans, l'impression d'avoir vécu plusieurs vies déjà et d'en avoir rêvé tant d'autres ... Et cette furieuse envie d'écrire ! Vous me trouverez aussi sur mon blog  [+]

Image de Eté 2016
Les lambeaux de la nuit se fondent dans la brume
Qui couvre la Seine de son tapis blafard.
Des corbeaux flânent déjà et frôlent l'écume
D'un ciel qui s'englue dans l'océan du brouillard.

Dans cette aube grise j'ai gravi la colline
Lentement, et traçant profondément mon pas
Dans l'herbe gorgée de gel et de bruine,
Suivi par ma chienne en chasse d'un repas.

J'emporte avec moi le tiède souvenir
De quelques braises et de cendre encore chaude
Dans l'âtre qui brûlait si fort de nous unir.

Mais là-bas tu t'éveilles et, du brouillard qui rôde,
Sur la Seine soudain, ton regard fait jaillir
Un soleil qui explose en éclats d'émeraude.

34

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !