196 lectures

132

Qualifié

Quand Marie se fait Madeleine,
Elle s’affranchit de toute pudeur,
Un verre ou deux au bar de l’Éden,
Elle n’est pas contre un peu de chaleur.
Le temps d’un tango endiablé,
Elle veut atteindre le septième ciel,
Avec un goût d’éternité,
Alouette de paradis artificiels.

Au commencement, y a son miroir,
Qui lui murmure
Au crépuscule, une robe noire,
Comme une armure

Et quand Madeleine se fait souvenir,
C’est en sépia qu’elle trouve refuge,
Au pied d’un pommier, rajeunir
Au pied de son lit, le déluge
Et chaque fois, elle se relève
La marche digne, le port altier
Héritière du chromosome Ève
En droite ligne depuis X années.

Au commencement, y a son miroir,
Qui lui murmure
Au crépuscule, une robe noire,
Comme une armure

Et quand le souvenir se fait parfum
Qu’est-ce qu’elle sent le bon le patchouli
À en oublier les matins bruns,
Dès le premier pas, au saut de son lit.
Les serpents sifflent sur sa tête,
Elle en fait fit, sans trompettes.
Et choisit la soie à la laine
Quand Marie se fait Madeleine.

Au commencement, y a son miroir,
Qui lui murmure
Au crépuscule, une robe noire,
Comme une armure

PRIX

Image de Hiver 2019
132

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix CULPA
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
Très joli poème, j'ai bien aimé l'enchainement des rimes, le choix des mots, mes voix!
Venez me lire si ça vous tente!

·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Quel portrait!!!
Bravo

·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Bravo Sabrina pour cet hommage à Marie Madeleine.
Moi aussi je pense qu'elleà eu un enfant ;-)

·
Image de Veronique Noe
Veronique Noe · il y a
Oh la belle idée, j'adore cette ambiguïté... car nous sommes toutes un peu de l'une ou de l'autre ... c'est une question de dosage ah,ah bravo Sabrina :)
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Il y a du Jekill & Hyde derrière cette robe noire. Et un rythme poétique qui joue avec l'ambiguïté.
Pour ma part, je te propose un tour derrière les musiques ... https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/derriere-les-musiques

·
Image de Jennifer Ducloux
Jennifer Ducloux · il y a
Je suis captivée par ce portrait de femme mystérieuse issue des légendes bibliques...votre poème est une chanson qui m'intrigue et qui me laisse songeuse. J'ai la certitude que plus je le lirai, plus un pan du voile tombera pour me laisser entrevoir le sens caché de Marie Madeleine
·
Image de Raymond De Raider
Raymond De Raider · il y a
Voix pour cette voix singulière.
·
Image de Le Vrai Monde NC
Le Vrai Monde NC · il y a
J'adore la dualité qui se dégage de vos mots. L'alternance de strophes longues et courtes (refrains qui évoluent) encouragent cet esprit. Bipolarité, ange ou démon, chacun d'entre nous n'est pas un, nous sommes tous plusieurs : votre texte en atteste. Même si certains arrivent à faire cohabiter les différents soi pas trop loin les uns des autres. J'aimerais bien rencontrer cette Marie, ou plutôt cette Madeleine : je l'imagine avec des cheveux de serpents... Mes 5 voix ! Si ça vous dit, je vous invite sur Armistice, ma chanson en compétition : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/armistice-2
·
Image de Paul Brandor
Paul Brandor · il y a
Mes voix pour ce beau duo.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème