1
min

Mariage interdit

7 lectures

0

les souvenirs qui coulent dans votre sang sont probablement bleus
vous les essuyez avec votre manche
comme si elles étaient des larmes sur vos joues
vous avez envie de vous gratter parce que ça vous démange
vous ne pouvez pas pleurer pour de vrai
et c'est le premier signe que vous avez vieilli

à la porte du cimetière
vous trouverez tant de coeurs assis sur des matelas couverts de soie
remplis de paille à l'intérieur
des vieillards et des vieilles avec des fausses dents
et des colliers de perles faux
avec des cols de vison mités
avec des sourires doux près de leurs photos encadrées

vous prenez une profonde respiration
vous avalez une aspirine pour diluer votre sang
il est aussi clair que la lumière du jour maintenant
vous avez commencé à oublier et vous vous sentez désolé pour vous-même
de la même manière que vous sentez de la pitié
pour le sans-abri endormi avec ses lèvres serrées
près de son pain quotidien gonflé sous cette pluie froide

quelqu'un a volé votre soleil avant-hier
exactement au moment des premières cerises mûres -
deux enfants se cachent sous un parapluie en riant
il était peut-être le vôtre
il était peut-être rouge
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,