Marginal

il y a
1 min
83
lectures
16

Jeune étudiante en recherche d'inspiration, je me livre à l'écriture la majeure partie du temps. C'est un peu la source de mon apaisement, de ma liberté, et de tout ce que je suis  [+]

Se trouver là, seul, dans une misère inexprimable,
ne plus avoir de repères, de véritable chez soi,
et sans cesse repenser à l'inimaginable:
ces choses que l'on ne touchera jamais du bout des doigts!

Regarder les autres en attendant un moindre geste,
mais en ne distinguant qu'une haine dans leurs yeux,
car toutes ces personnes vous fuient comme la peste.
Si seulement vous pouviez vous en remettre à Dieu!

Malgré de nombreuses prières, le froid ronge vos os,
malgré des aides humanitaires, la faim vous tiraille,
et vous devez alors rester là, sans pain ni eau,
en sachant la défaite de votre chère bataille.

Se demander si demain sera un jour meilleur,
si vous trouverez un endroit où dormir cette nuit;
voir passer les secondes, les minutes et les heures
et attendre que le temps vous ôte enfin la vie.

Tel se résume, le quotidien de milliers de gens,
que chacun rencontre sans guère prêter attention,
pourtant ils ont tous été à un moment, des enfants,
alors pourquoi les regarder avec prétention ?

Cet individu en proie au mal être est comme nous,
c'est juste un homme qui n'a pas eu notre chance,
mais c'est un être humain malgré tout, malgré vous,
vous qui ne connaissez pas ces profondes souffrances.

Si vous pensez que leur condition relève d'un choix,
et bien il est évident que vous ayez tort,
car on ne choisit pas de vivre dans le désarroi,
dans l'attente d'être secouru avant sa mort.

Soyez un peu solidaires, tendez leur vos mains,
aidez-les à retrouver une lueur d'espoir,
afin qu'ils connaissent plein d'autres lendemains,
dans ce triste monde qui a du mal à s'émouvoir.

Je sais du fond du coeur, que nous pouvons réussir;
ensemble, nous ferons preuve d'humanité,
nous bâtirons un extraordinaire avenir,
en effaçant de notre mémoire nos préjugés.

Alors essayons d'y croire, tant bien que mal,
luttons pour qu'ils aient finalement leur place,
luttons pour que leur cause ne soit plus marginale,
luttons encore, restons soudés, restons tenaces.
16

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !