96 lectures

23

Ayant marché un peu, juste le long du rivage
Au vent du large chaud qui frôlait mon visage
Mes jambes tremblent encore... ai-je oublié mon âge
Je me suis donc assis pour voir le paysage.

Et rien à l’horizon, que la mer, le néant
Peut être juste un bateau qui reprend l’océan
Devant moi rien à voir que le vide et pourtant
Dans mes yeux une vision, la course d’une enfant

Elle m’était apparue, je ne sais pas comment
Comme un ange du ciel venu du firmament
Ses cheveux de soleil ébouriffés au vent
Et ses cries plein d’amour, j’en demandais pas tant

Puis soudain dans l’espace, l’appelle d’une maman
Juste le prénom "Margaux" qui me glaça le sang
J’ai fermé fort mes yeux, juste pour Elle, repensant
A ma fille pour qui je prie de temps en temps...

Puis je me suis levé, une heure avait passé
Dans le ciel bleu les mouettes dans un cœur s’envolaient
Est-ce un message d’Elle bien quatorze ans après
Où elle me dit je t’aime, papa, je n’t’oublierai...
23

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Triste disparition évoquée avec de bien jolis vers...
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci à vous Joëlle ! <3
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Une belle pensée pour vous et Margaux qui existe pour nous à travers cet émouvant poème
·
Image de Lydia Le Fur
Lydia Le Fur · il y a
Artvic, je comprends pourquoi. Très joli poème. La perte d’un enfant est indélébile, on oublie un peu et le souvenir revient comme la « course d’une enfant. » Suis venue, ai lu, ai voté. Au plaisir... Lydia
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Vous l'avez trouvé ! J'allais justement vous envoyer le texte !;)
Merci Lydia.

·
Image de Lydia Le Fur
Lydia Le Fur · il y a
J’ai bien trouvé le chemin vers Margaux. Merci. ;-) Avec plaisir !
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Touchée au cœur. Nous avons un peu les mêmes « rêves »
·
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Dieu que c'est triste, mais Margaux est là , elle est en vous
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Elle est dans mes mots. Merci pour votre lecture
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Un poème qui touche directement le cœur. Un visage, un décor qui nous rappelle parfois ce qu'on a lourdement perdu.
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci Sylvianni. C'est en effet un poème basé sur cette sensation de voir ou de sentir ou d'entendre un être cher disparu très peu de temps.. c'est fortement auto biblio... Merci beaucoup de m'avoir lu.
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
C'est toujours un plaisir de vous lire, mon cher.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
les mouettes sont les heureux messagers de l'amour qui revient toujours!
·
Image de Petitefleur
Petitefleur · il y a
j ai pas les mots qu'il faut peut être juste un poème écrit en d'autres temps qui dit
"Contes des mille et une nuits
Qu’à jamais je me souvienne
Quelque part en moi reste une trace de toi
Dans mon cœur, dans mon âme
Une flamme, ton étincelle illuminent mes yeux
D’un tout nouvel éclat
Telle une farandole pour éclairer tes nuits
Les petites lucioles folles colorent ton ciel gris
Et viennent jusqu’à toi
Déversant leurs larmes cristallines aux couleurs arc-en-ciel
Te dirent où que tu sois
Il me reste de toi
L’essentiel présent de l’instant partagé
La foi et l’amour dont tu m’as tant bercée
De nos vies insipides où tout part en fumée
Il me reste de toi
Ton sourire et tes rêves
Un lendemain possible accroché à nos doigts
La douleur disparue, un voyage éternel
Ta présence invisible qui veille encore sur moi.(extrait poème il me reste de toi...)

·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Le reflet de l’être cher qui chatoie dans une goutte d’eau, effet de moire qui imprègne, impressionne la mémoire, et surgit un pan du passé, redonne un éclat de vie au miroir du temps. Un instant éphémère, juste une illusion qui fait sensation… longtemps. Loin des yeux, si près du cœur, de la pensée, un visage, une image, un signe, un message, une émotion à fleur de mots où sur le rivage affleure une fleur d’enfant qui s’appelle Margaux.
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci à vous Jeanne pour votre analyse sur ce poème
L'illusion, le mirage, laisse en nous un délicieux voyage,

·
Image de Nordaug
Nordaug · il y a
entre émotion et tristesse , la puissance des mots révèle l'impuissance d'une vie subie .
·