Mappemonde - Cycle du Trotteur du Globe

il y a
1 min
69
lectures
5

Voyageur et cogitateur chronique, l'écriture accompagne mes ressentis et mes rêveries depuis l'adolescence. Aujourd'hui, c'est le temps d'éclore et de partager. "Nouvelles dystopiques & Poèmes  [+]

Une peau d’ours sur les épaules
Tu t’es crue sur la banquise ?!
Moi j’étais là pour tes pirouettes
A bousculer tes pôles
J’avais le nez comme Pinocchio
Je racontais mes sottises
J’imaginais des choses
Jamais vues ni comprises
J’aimais tes tatouages illuminés
Et tes couleurs décrépies
Tes rondeurs rêches au toucher
A tes cotés, j’ai grandi

Depuis toujours tu es là,
Au coin du feu exhibant tes facettes
Devant la lueur brûlante du foyer,
Sous les fumées de cigarettes
T’es morte à dix reprises,
Asphyxiée par la poussière
Sans cesse caressée,
Par des mains étrangères
Pourtant t’étais là,
Au coin du feu, exhibant tes facettes
A toutes les saisons, de toutes les fêtes...

On grandit dans ses rêves,
On passe l’hiver dans le noir
On croit aux histoires de pirates,
En des mondes inconnus
Puis, on bascule de l’autre côté
Du pôle du virtuel
A l’inertie quantique
Vagabondage prosaïque échappé du globe
Et totalement manuel
Inversion sémantique


Je choisis d’un coup d’index, le point sur la mappemonde
Tu vacilles par réflexe, pointe le lieu de la rencontre
Je dessine d’un trait d’index, le point sur la mappemonde
Et, tout vrille d’un coup sec, le cortex au bout du monde

Une peau d’ours sur les épaules
Tu t’es crue sur la banquise ?!
Moi je serai là tout jamais,
A bousculer tes pôles
Attendant la surprise
Et, voulant jouer les premiers rôles
Au sommaire, planisphère
Accroupi, étourdi, ahuri...
Devant la mappemonde !
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !