L'envie de croire

il y a
4 min
5
lectures
0

J'aime bien ce regard philosophique et poétique engagé sur le monde en ce qu'il rejoint et illustre les préoccupations et l'ensemble des grands textes sur les droits de l'homme et l'actualité  [+]

Nous avons la possibilité de dire et de dénoncer
Des moments, des images qui nous enseignent l'horreur et la brutalité.
La haine, la guerre, le pouvoir et l'autorité nourris par la folie et la haine des hommes
Des choses absurdes
De la vie et de ses blessures

Est-il plus facile de faire la guerre que d’organiser la paix ?

La combine semble bien ordonnée
L'équilibre est fragile
De la violence extrême
Il faut se rendre à l'évidence
Avec des flashs et des mots terribles
Dans le chaos des parts d’ombre
Les derniers mouvements du drame
Guerres civiles, conflits, attentats terroristes, persécutions, massacres
Misère, pauvreté, inégalités, réfugiés, souffrances
Dictatures, censure, terreur, haine et droits bafoués
Jusqu’à l’irréversible


Manifestations, révolutions pour la paix et la démocratie
La liberté d’expression
Le respect du droit à la vie
Le respect du droit de vivre ensemble
D’être différents
Des images en boucle sur un air saturé
Sans crier gare
Des visions sombres
Des chapitres successifs
De la continuité glaçante
Des éprouvants cauchemars
Des tremblements froids
Pour chercher la vérité et comprendre

Commémorer, c'est apprendre ce qui s’est passé, se souvenir ensemble
Mais peut-être que l'histoire ne sert à rien.
Pourquoi faut-il toujours faire la guerre pour avoir la paix ?


Des mots, des pays, des images
Des copies conformes
Des pays qui se tiennent sages
Dans la bouche des cauchemars
Des massacres et des tragédies
Des images insupportables
De victimes innocentes
Des cimetières de vies arrachées
Des jours de deuil
Ineffacés
Ineffaçables

Des hommes, des femmes, des enfants
Aux croisées d'enfer et de haine
La mort fait la guerre
Dans la chair des innocents

Des souffrances, des barbaries qui en laissent d'autres
Sur les places de misère
Dans le quotidien de la haine et du mépris
L'espoir n'en finit plus de couler

Seule la mort et la violence semblent parfois vouloir faire la paix
La paix du désespoir

Pourquoi aussi ne pas parler plus de la fraternité, filmer la tolérance ?
Pour remplacer l'hypocrisie, la bêtise, la haine et la lâcheté, le mépris et l’indifférence
Parler de liberté, d'égalité, de fraternité, de justice, de laïcité et de démocratie
Des cris gentils et des rêves de la jeunesse
De la générosité
De la fraternité qui réunit
Rassemble les nations
Commémore la victoire de la paix, du vivre ensemble et de l'intelligence
Des droits humains et des gouvernements libres
De la société des hommes
Des lois de liberté
Des solidarités et des fins pacifiques

De la paix possible
Celle qui rassemble les hommes

Pas de dieu contre diable
Pas de bien ni de mal
Pas de vérité ni de mensonge
Pas de martyr ni de bourreau

La paix qui permet à chacun de vivre tous ensemble
Qui respecte chaque valeur
Qui reconnaît les différences
Toutes les différences
Au-delà des traditions et des principes

Pas une arme contre la liberté

La paix qui voit les hommes tels qu’ils sont
Qui permet à chacun d’être libre et de penser
De croire ou de ne pas croire
De réfléchir, et de douter
Celle qui forme l’esprit et éduque

La liberté et la solidarité comme mode de choix
Comme idée, comme valeur et comme projet
Celle qui protège autant que nous sommes
Celle qui rend possible la conquête de l’humain
La découverte et le partage

Pas une fraternité imprudente et fragile
Mais solide et précieuse
Respectueuse et authentique
Organisée et vivante

On se sent responsable quand on ne se sent pas concerné.
Amnésie suicidaire ou ignorance
Nous sommes tous concernés

La liberté et la paix comme un espoir
Celles qui frappent parfois par leur absence
Quand le pouvoir aveugle et le fanatisme n'ont plus de limites
Cyniques et destructeurs
Sauvages, sordides et violents

Quand la liberté n'a plus d'autre choix
Et reste condamnée à survivre
Quand des crimes atroces sont commis

On écrit toujours pour les rêves qu'on fait
Et pour ceux qu'on fera

Pour un idéal envolé
Des droits pour l'individu
Des devoirs pour des milliers
Des espoirs pour ceux qui souffrent
D’injustice et de discrimination
De violence et de persécution
De haine et d’exclusion
De l’étroitesse qui étouffe

L'étincelle vivante qui nous donne raison d'exister
Dans la sécurité de nos certitudes
Sans avoir peur de penser
Sans avoir peur de dire
Sans avoir peur de croire
Sans avoir peur de vivre

Des idées pour que la liberté et la paix ne s'éventrent
Pour que la vie se défasse de ses laideurs
Et protège son destin fragile et sans cesse menacé

Pour ne pas rêver chacun pour soi
Et empêcher qu'il en soit ainsi

Pour construire l’unité et le commun
Le défi d’une réussite collective
Des efforts créateurs
Des principes et des engagements
Des œuvres de paix
Et le goût de la liberté

Pour réfléchir et agir
Poursuivre l’histoire commune
A travers nos destins

On ne vit pas avec la guerre
On en meurt


Comprendre la chance que nous avons
De pouvoir tous vivre ensemble

Pour espérer après les larmes et les souvenirs
Faire tomber les murs et ne pas en construire d'autres
Faire disparaître les silences et les ombres
Les images hypnotiques
Les systèmes arbitraires et injustes
Les victoires inutiles et les cortèges funestes
Les conceptions radicales
Jusque dans la moindre idée
Des sinistres pantomimes
Des marionnettes sans fils
Perdues dans les labyrinthes de leurs martyres
Les sentiments hostiles
Qui enferment dans l’impasse
De la pensée ordonnée
De la dureté désenchantée
Des diktats qui deviennent prisons

Entendre les fous rires des enfants
Les forces de la vie
L’intelligence pure
La miséricorde des coeurs et des rêves
Pour que nos âmes s'écarquillent
Pour que la liberté grandisse plus vite qu'elle ne court
Et renforce nos valeurs
Profondément humaines

Celles que l’on apprend tous à l’école

Une culture partagée
Des sentiments d’humanité
Qui n’entrent pas en concurrence
Avec les choix que chacun fait
Et que d’autres cherchent à imposer

Entendre enfin la clameur arquer le ciel à tout bout de chants
Les mots paix, liberté, droits et égalité, démocratie et citoyenneté
Donner à nouveau tout leur sens
Insolents comme l’espoir
Comme un poumon tendre

Pas un rêve immobile
La vie est partout
Belle et immortelle

Un vrai coeur à la lumière
Un soleil intérieur
Le cœur de nos libertés
Enraciné et immortel
De nos droits
De notre dignité
De notre citoyenneté
De nos solidarités
Essentiels

Le centre de la vie
De nos débats indispensables
De notre conscience générale
La douce mélancolie
La grandeur d’âme et la joie

Du temps qui s’écoule
Du temps à venir
Des aventures singulières
L’envie de croire
Pour ne pas tomber dans l'abîme de l'inhumanité
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,