1
min

Mandarine

Image de David Papotto

David Papotto

47 lectures

24

Ton odeur se cache encore entre mes draps froissés
Sous les restes d'effluves de mandarines brûlées
Mon riverain nez d'oreiller ravie ma mine épuisée
Je m'endors dans ce lit qui vécu nos ébats éveillés

Le sommeil est diffus, mes pensées sont pour toi
L'assommante fatigue n'est qu'une légère brise
Somnolente dans les digues de nos corps en prise
C'est affolant de pouvoir se reposer sans ta voix

Puis je reprends conscience au milieu de ces miasmes
que sont les vapeurs des clopes et des culs de bouteilles
Éteintes et croupissantes sans présence de tes spasmes
Pour me faire oublier ma crade piaule sans merveilles

Je traîne mes pantoufles, humant nos bougies de fortune
Ramasse les pelures des fruits sur mon canapé de cuir
Où nous nous caressâmes toute une journée sans fuir
Devant la peur de savoir que la vie omet toujours la suite

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Poèmes
24

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
comment lancer le bal des commentaires ? en disant que j'ai aimé, tout simplement...
·