Mal du pays

il y a
1 min
22
lectures
10
Si je me languis tant de l’île
au point que je m’assèche,
comme l’arbre qu’on déracine
replanté en sol étranger,
c’est qu’elle chante dans la langue
qui me parle de moi,
de la pierre immobile enfouie dans le silence
à cette beauté reine érigée en gardienne
des histoires des hommes.
Phare cerné de bleu, garant de nos mémoires,
sirène minérale aux contours familiers ;
une amie, une sœur, une mère,
toute une vie enfin, le ventre s’en souvient,
qui nous échappe, qu’on nous arrache
comme on sèvre l’enfant du sein qui l’a nourri.
10
10

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
L'île est un secret des âmes sensibles. La Racine en poudre de silice, navigue dans la mémoire des enfants voyageurs.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Merci pour ce commentaire sensible et poétique, Daniel
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très beau poème qui me parle (il chante aussi dans ma langue ;)
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Vous éveillez ma curiosité, Marie...Quelle est votre langue maternelle?
Image de Ralf Dieudonné Jn Mary
Ralf Dieudonné Jn Mary · il y a
Un poème bien savourant! Bravo Cendrine! Si vous avez le temps, je vous invite aussi à me lire. Je suis l'auteur de J'ai sauvé l'humanité en lice pour le prix des jeunes écritures.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/j-ai-sauve-l-humanite

Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Nostalgie îlienne
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Exactly, sir
Image de Flore
Flore · il y a
Joli poème en vers libre, la souffrance de l'exil est bien partagée.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Merci Flore :-)

Vous aimerez aussi !