1
min

Magie de la vie

Image de Opheliane

Opheliane

5 lectures

0

Douceur auréolée de parfum
Soupir emprunt de fantaisie
Comme si ils ne formaient qu'un
Ainsi blottis, presque engloutis

A l'aurore, ils s'éveillent
Tels les rayons du soleil
Lumière subtile d'un matin
Qui promet un jour divin

Pas un bruit, juste des regards
De quoi rêver à bien des égards
A ce que l'on souhaite construire
Rien qu'à deux, sans jamais nuire

Au plus haut, une osmose
Douce comme sa peau satinée
Ferme comme ce qu'ils osent
Rien n'arrête deux destinées

Et tout s'entremêle doucement
Un chant d'oiseau ensorcelé
Une brise lentement invitée
Rien n'empêchera l'envoutement

Le crépuscule enfin les berce
Heureux de les voir se coucher
Contre les reliefs ombragés
D'une douce lumière perse

Douceur auréolée de rêves
Soupir emprunt de nostalgie
Comme si ils étaient la sève
De ce monde fait de magie
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,