Männer

il y a
1 min
661
lectures
305
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

On ne peut qu’être surpris, frappés par la puissance des images qui explosent dans cette description fine de notre histoire, la guerre, sa

Lire la suite

Hypnothérapeute de profession, guitariste et parolier dans un groupe rock amateur. Je tente de réunifier la musique et la poésie qui ne sont que les deux faces d'une même pièce... Celui du  [+]

Image de Printemps 2018
Pygmée cocaïné aux sordides pensées,
Enfanté du démon, épris de l’ange blond,
Thanatos et Hypnos en chimère despotique,
Prophète schizophrène, j’active le gène acide pour qu’enfin le mal s’exprime.
Mathématicien du chaos, de mon monde je suis le zéro,
Nécrophage de ceux sans épitaphes, je compte les agonies,
Vingt et un grammes puissance l’infini.

Ich bin ein berliner,
Ich bin dein führer.

Svastikas en troupeaux, quadrillages de bourreaux,
Pion armé sur l’échiquier, le monde en noir et blanc dans mon cerveau liquéfié.
Adrénaline en surdose, englué dans ma psychose,
Je suis le esse, esse, un crochet de viande halluciné, un lymphocyte tueur au service de la peur.
Je suis un drone en délire, un enfant destiné à périr.
Et dans cette fosse commune aux râles de souffrances, ci-gît mon innocence...

Ich bin ein berliner
Ich bin dein bruder.

Des lignes parallèles, voyage en dernière,
Serpent de fer digérant la misère,
Du bétail en vrac, puzzle de membres disloqués,
Chargé dans des wagons aux entrailles affamées...
À la vie ! À la mort ! À la vie ! À la mort !
Je ris à la mort comme je pleure sur ma vie.
Et de ces cheminées de béton éjaculant leurs cotillons organiques,
Ma famille en dépôt de sédiments sur des livres historiques.

Ich bien ein berliner,
Ich bin ein ausländer.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

On ne peut qu’être surpris, frappés par la puissance des images qui explosent dans cette description fine de notre histoire, la guerre, sa

Lire la suite
305

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Sabbat sur salem

Nicolas Gialo

Sabbat sur salem
léchant la peau de sélène
les bûchers s'élèvent
aux rythmes des corps en transes
tous les loups hurlent ton nom