1
min

Mademoiselle Traoré

0 lecture

L’existence révèle des êtres exceptionnels
Aimables et nous protégeant par leurs ailes.
En ce jour exceptionnel,
Tu es la purée septembrale de quoi mon encre s’arsouille.
Inaltérable et incommensurable est ton zèle
Considérable et colossal est ton éveil
Immaculée immensurable, mon immortelle !
Avec toi, déployées sont mes ailes.

Sans outrer ma lettre,
Aimable être,
Ma plume se plaît,
Irrésistiblement, à décrire tes hauts faits.
A ma droiture, je crois ; tu n’es point un personnage surfait !

Kéren est le nom que je t’aurais donné,
En toute sincérité, si nous nous étions retrouvés dans "La route du non-retour"
Là ne réside, au reste, aucune fatalité !
"La Nouvelle-Héloïse" m’aurait, aussi, permis
Yeux ouverts, de te baptiser Julie.

Toutefois, ton amitié est pour moi
Remarquablement, un cordon précieux.
Arme-toi d’une indissoluble foi !
Oh ! Crie toujours vers les cieux !
Retiens que tout n’est que vanité !
Et qu’en toi réside une éminente déité !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,