1
min

Mademoiselle

Image de CocooBou

CocooBou

2 lectures

0

Mademoiselle est une rose
Qu'on ne détient qu'une fois,
Et puis un jour elle fane.
Peut-être vais-je écrire en prose
Ou bien en vers si j'ose
Pour décrire cette chose éphémère
Que l'on nomme Vie.
C'est elle qui choisit l'Homme dans lequel
Elle germe grâce à la mère
Attendant l'envie d'émerger, poussée par la curiosité,
Pointant ses pousses au grand air.
Alors que tout semblait douceur,
Quelques pics annoncent la couleur
D'un passage austère car elle aime être sévère,
Mais est-ce une raison pour s'en aller ailleurs?
Mademoiselle nous fait passer des heures prospères
Et des heures d'horreur,
Des heures de galère qui deviennent extraordinaires
Puis elle tempère, nous laissant profiter de ses saveurs.
Parfois elle se perd, faute de repères,
S'écartant du droit chemin
Suivant le parfum intriguant
D'un congénère semblant hors-pair.
Parfois elle fonce au dépit de ses ronces
Voyant ses pétales, naissant de manière brutale,
Annonçant le renouveau:
Elle éclot.
Et puis un jour, Mademoiselle flétrit doucement,
Quittant l'âge d'or car elle coopère avec la mort,
Partagée de pétales et d'épines,
Mademoiselle reste un oxymore.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,