1
min

Ma raison de vivre

Image de Cléa

Cléa

14 lectures

2

Ils sont beaucoup
Beaucoup trop.
Ils sont sans le sou
Le monde est fou
Pourtant ceux concernés
Restent les yeux fermés :
Les grands de ce monde
A la carrure immonde
Sans oublier ceux qui dépensent
Croyant à leur vie donner un sens ;
Tous refusent de voir
« Ce n’est qu’une aventure d’un soir
Ça se tassera »
Et comme si tout allait bien
Ils continuent car « Ce n’est rien »
Sans regarder en bas
Derrière leurs fenêtres rarement nues
Sans voir que dans les rues
Paris s’énerve !
Soudain le ciel devient lourd
Comme en écho, le peuple appelle au secours
Mais toi non plus tu ne vois rien
Tu ne dis rien
Te répétant que « ça se tassera »
En réalité tu es comme eux
Egoïste et peureux.
Mais ça ne se tassera pas
Pas cette fois ;
Je ne te laisserai pas
Réduire le monde entre tes doigts
Pas de trêve !
C’est maintenant
Tu as lancé toutes ces idées
Ces préjugés
Tu voulais moderniser
Tu as tué !
Séquestré
Etouffé
Réduit à néant
Tous les efforts naissants
Tu qualifies de choquant
Ce que tu ne connais pas
Mais tu ne vis pas !
Tu ne fais qu’acte de présence
Ça tombe sous le sens
Mais bannis la logique !
Vis dans le fantastique
Si ça peut te donner le sourire
Arrête de te borner
A vouloir empêcher le pire
Ce que tu penses ne pas aimer
N’est pas forcément mauvais !
Souviens-toi que le Grand Amour
N’est probablement pas celui dont tu rêvais
Mais souvent celui
Face aux cris duquel tu restes sourd
Face aux cris duquel tu as fui
Regardant tout autour
Et criant à ton tour.

Le monde est flou
Les sentiments sont nets, eux
Les sentiments sont fous
C’est grâce à ça qu’on est heureux.
Souviens-toi que chaque particule
Même la plus minuscule
A une raison d’être
Une raison de vivre
Peut-être pas la plus évidente
La plus simple à paraître
Mais cette raison l’enchante :
C’est sa raison de vivre ;
Celle qui fait battre son cœur
Noue son ventre à l’en rendre malade...
Non, ce n’est pas de la peur
C’est ce qui rend la vie moins fade
Ce qui lui donne un sens
Dans tant de contresens
Cette sensation d’ivresse
De souvenirs mêlés de promesses
Ça ne te dit rien ?
Car moi, c’est ma raison de vivre
Ce pour quoi chaque jour un peu plus je deviens ivre
Cette sensation que l’on chérit
Cette flamme que chaque un peu plus jour tu dénies
Ça ne te dit rien ?
Dommage, car ça s’appelle l’Amour
Et je ferais tout pour.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,